Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. Cela ne change rien aux pratiques antérieures de NotreJournal qui n’a jamais diffusé à quiconque, pour quelque motif que ce soit, la moindre donnée vous concernant. Dans le cas des publicités (pour les non soutiens) celles çi devraient normalement vous présenter des avertissements. En cas de manquement merci de prévenir le webmaster.

FARCEUR

, par  Ali BouBou , popularité : 5%

Il eût fallu qu’on le sût dès le tout début :
Avec son allure de gros pataud zébu
On aurait deviné que son pas serait lourd,
Mais il est vrai que nos gauchos sont bien balourds.

Adoncques on a dû ainsi se le farcir,
Il ne fallait pourtant pas sortir de Saint-Cyr
Pour juger d’un coup d’œil de ses palinodies
Qui deviendraient une Divine Comédie.

Il passa pour un clown, mais à l’esprit étroit :
De blagues répétées il s’accordait l’octroi
De n’être aussitôt point cloué sur une croix,
Quand les vrais Français faisaient leur chemin de croix.

Il esquivait ainsi de ses petites blagues
Toutes difficultés, méritant bien la schlague,
Et son ubiquité empêchait de suspendre
Un règne abâtardi, enfin réduit en cendres.

On ne le verra plus, l’air toujours ahuri,
A ne jamais savoir de quel charivari
Il était devenu le maître et possesseur…
Oh ! Oui ! Combien fut long son règne de farceur. (16/01/17)

Navigation