Et si Fillon était finalement reconnu innocent ?

, par  Manuel Gomez , popularité : 3%
Cet article provient d'une source externe à NJ

Après sa brillante et incontestable victoire dans la primaire de la droite, un boulevard s’ouvrait devant François Fillon : Il serait le prochain Président de la République Française. Cela ne faisait aucun doute pour personne, même pas pour ses opposants, puisqu’il était certain qu’il sortirait largement vainqueur de son face à face contre Marine Le Pen au second tour de l’élection, grâce au front républicain, si nécessaire !

Mais voilà que « l’affaire Pénélope » est venue perturber ce scénario qui était déjà filmé.

Si demain François Fillon est condamné tout sera parfait : justice aura été rendue et morale sauve.

Mis en examen François Fillon se sera vu totalement écarté d’un second tour de la présidentielle, abandonnant ainsi une victoire probable à Emmanuel Macron (Les affaires concernant ce dernier n’apparaîtront sur la scène médiatique qu’après son élection)

Mais supposons à présent, et cela est tout à fait plausible, qu’après l’élection et sa défaite consommée, François Fillon soit reconnu totalement innocent et qu’on l’ait ainsi empêché d’accéder à la magistrature suprême à cause d’accusations reconnues désormais fausses ?

Est-ce que justice aura été rendue ? Non.

Est-ce que la morale sera sauve ? Non.

Est-ce que les magistrats et les juges, responsables de ce déni de justice, seront punis ? Non.

Pour moi, qui pourtant n’aurais pas voté François Fillon, cela m’apparaît comme extrêmement grave, et pour vous ?

Dans un tel cas de figure il serait juste que les noms de ces magistrats et juges soient jetés en pâture à la vindicte publique et qu’ils soient, pour le moins, chassés du Temple !

Ce ne serait que justice !

Voir en ligne : http://magoturf.over-blog.com/2017/...

Navigation