Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. Cela ne change rien aux pratiques antérieures de NotreJournal qui n’a jamais diffusé à quiconque, pour quelque motif que ce soit, la moindre donnée vous concernant. Dans le cas des publicités (pour les non soutiens) celles çi devraient normalement vous présenter des avertissements. En cas de manquement merci de prévenir le webmaster.

DIALOGUE AVEC NICOLAS BOILEAU

, par  Ali BouBou , popularité : 4%

"Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage"*
- Une fois me suffit, le trop me met en rage !
"Polissez- le sans cesse et le repolissez"*,
- Mais face aux bandits le ministre est policé !

"Craignez-vous pour vos vers la censure publique ?"*
- Oui, les miens ne sont pas de facture biblique
Et j’ai eu à souffrir en parlant de Césaire,
J’en avais dénoncé sa très grande misère.

"[Mais] votre construction semble un peu s’obscurcir,
Ce terme est équivoque, il le faut éclaircir"*
- Pourtant l’ambiguïté peut faire réfléchir
Un esprit occupé à tout bien reblanchir !

"De ce vers, direz-vous l’expression est [bien] basse,
Ah ! Monsieur, pour ce vers je vous demande grâce"*
- Alors je hausserai au moins d’un demi-ton
Ma colère exercée contre ces avortons.

"Et, pour finir enfin par un trait de satire,
Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire"*.
- Je laisse aux sots le soin de flatter mes pensées,
Ma critique leur est toujours bien adressée. (7/11/16)

* citations extraites de L’Art Poétique. Chant 1

Navigation