DÉSUNION

, par  Ali BouBou , popularité : 3%

On n’en a pas fini avec la politique
Que pourrissent toujours les luttes intestines,
Les coups bas, les affaires et aussi la pratique
De douteuse justice aux odeurs byzantines.

Le PNF, aux pouvoirs surdimensionnés,
A toute liberté pour aller tout fouiller :
Christiane Taubira l’avait étalonné
Pour que d’un fouillis Fillon soit embastillé.

Et les amis d’hier deviennent ennemis,
Quand en catimini chacun se carapate,
Laissant à demi-mort et sur le tatami
Celui qu’il crochètent d’un sale croche-patte.

C’en sera donc fini de toutes réunions
Qui ont laissé penser qu’on le ranimerait :
Fillon est seul : morte est désormais cette union
De ses amis devenus ses coupe-jarret.

Tous en politique cherchent leur intérêt :
Les coups bas sont de mise pour pouvoir gagner,
Un traître sommeille en chacun de ces furets,
C’est au "sauve-qui-peut" que chacun a signé. (7/03/17)

Navigation