Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

BATACLAN

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Il va, commémorant et découvrant des plaques :
Le Bataclan c’est donc pour un Treize Novembre,
Mais ce n’est pas encore de sclérose en plaques
Qu’il est carbonisé, le grand stratège en chambre.

Cent trente victimes tuées à bout portant
Par quelque trois salauds, méticuleusement :
L’horreur au Bataclan, les balles crépitant,
Mais quelques survivants, miraculeusement…

Et l’on nous bassine encore du "vivre-ensemble",
Lorsque notre haine ne peut être expurgée :
Les assassins sont là, il ne faut pas qu’on tremble,
Car notre protection est toujours prolongée.

On a bien en effet qui gouverne l’État
Le pataud mollasson qui fait des moulinets :
Il va, commémorant la suite d’attentats,
Brassant l’air de ses bras, l’air d’un pauvre benêt.

… Il a fallu un an pour trouver le troisième
De ces trois assassins se réclamant d’allah !
De tâche sans fin on n’a pas fait un "énième"
Et tant que survivra le règne des mollahs. (13/11/16)

Navigation