Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN
A compter du 25 mai 2018, les instructions européennes sur la vie privée et le caractère personnel de vos données s’appliquent. Cela ne change rien aux pratiques antérieures de NotreJournal qui n’a jamais diffusé à quiconque, pour quelque motif que ce soit, la moindre donnée vous concernant. Dans le cas des publicités (pour les non soutiens) celles çi devraient normalement vous présenter des avertissements. En cas de manquement merci de prévenir le webmaster.

BATACLAN

, par  Ali BouBou , popularité : 4%

Il va, commémorant et découvrant des plaques :
Le Bataclan c’est donc pour un Treize Novembre,
Mais ce n’est pas encore de sclérose en plaques
Qu’il est carbonisé, le grand stratège en chambre.

Cent trente victimes tuées à bout portant
Par quelque trois salauds, méticuleusement :
L’horreur au Bataclan, les balles crépitant,
Mais quelques survivants, miraculeusement…

Et l’on nous bassine encore du "vivre-ensemble",
Lorsque notre haine ne peut être expurgée :
Les assassins sont là, il ne faut pas qu’on tremble,
Car notre protection est toujours prolongée.

On a bien en effet qui gouverne l’État
Le pataud mollasson qui fait des moulinets :
Il va, commémorant la suite d’attentats,
Brassant l’air de ses bras, l’air d’un pauvre benêt.

… Il a fallu un an pour trouver le troisième
De ces trois assassins se réclamant d’allah !
De tâche sans fin on n’a pas fait un "énième"
Et tant que survivra le règne des mollahs. (13/11/16)

Navigation