Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

BALOURD

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Le pas se veut pressé, il le pousse en avant,
Mu non par volonté, mais par seul mécanisme
Qu’il ressent comme étant un peu trop éprouvant,
Le semblant de l’aisance est un vrai traumatisme.

Cravate de travers, effet de gonflement
D’un ventre bedonnant de trop de gourmandise,
La paupière affligée de tristes battements,
La main collée au corps, signe de balourdise.

Le nez sur ses papiers, mémoire défaillante,
Il n’a pas de prompteurs, il aurait le vertige,
Et l’envolée tentée retombe vacillante,
Le discours ressassé de quelques vieux vestiges.

Parfois le poing serré est levé brandissant
Une pâle menace ou une remontrance,
Mais ce n’ira jamais jusqu’au bon coup de sang,
Car l’avachissement est l’ennemi des transes.

Voilà vite brossé, ce qu’est le président,
Un petit paltoquet* élu par seul défaut,
Naviguant en aveugle et bien malentendant,
La Mort aura sa peau tout au bout de sa faux. (14/11/12)

Navigation