APPLAUDISSEMENTS

, par  Ali BouBou , popularité : 1%

Notre gentil Macron, tout en flagorneries,
Veut de son verbiage des applaudissements :
Réflexe mécanique et comme d’hystérie,
Car aucun de ses fans jamais ne le dément.

Chacune de ses phrases sera ponctuée
De battements de mains parfaitement nourris :
Qu’une trêve jamais n’y soit substituée !
Il lui faut toujours plus de beaux charivaris.

Il arrive parfois que cette mécanique
Soit prise au piège de son imbécillité :
Qu’importe ! L’essentiel est de faire la nique
A ses adversaires souffrant d’infirmité.

"C’est le moment", dit-il, oui c’est bien le moment…
Il ne dit pas de quoi et qu’importe d’ailleurs !
Aussitôt reprennent les applaudissements :
Les aficionados ne sont pas pinailleurs.

Macron se croit déjà entré au paradis…
Le petit parvenu retombera bientôt,
Ravalé au cœur de tous ses salmigondis,
Aspiré au fond du bourbier ex abrupto. (1/04/17)

Navigation