Découvrez des pages au hasard de l’Encyclo ou de Docu PN

ANKYLOSÉ (sur une musique de Fr. Lopez)

, par  Ali BouBou , popularité : 2%

Quand j’étais jeune à bicyclette,
Je courais sans cesse les filles
Quelques-unes de leurs bouclettes
En vraies banderilles
Sonnaient mes clochettes…
J’en ai usé des espadrilles
A en voir une à Perrégaux
Je passais pour un joyeux drille
Avec ma casquette
Allant tout de go :
On oublie tout
Lorsque l’on est sur son vélo,
Scrutant partout
Pour trouver enfin le gros lot.
Mais si parfois le pneu se crève
Trop vite finissent les rêves
Et l’on revient alors penaud
Cocu comme un pigeonneau
Branlant et ankylosé.

R. Ankylo… Ankylosé,
L’arthrose me paralysait
Elle faisait déjà des siennes
Mais mes amours déjà anciennes
Se sont bien volatilisées (bis).

J’en aurai fait des kilomètres
En me croyant toujours le maître,
Comme un roi sur sa bicyclette
Toujours en goguette,
Toujours seul en tête…
J’en ai affronté des tempêtes
Mais je n’ai pas vu Jéricho
Et pas entendu de trompette
Sous le siroco
Comme un bourricot :
On oublie tout
Lorsque l’on est sur son vélo,
Scrutant partout
Pour trouver enfin le gros lot
Mais maintenant dans un fauteuil
Je n’attends plus que le cercueil
Car l’arthrose me paralyse
Et je demeure sous dialyse
Branlant et ankylosé. (5/01/16)

Navigation